Des cartes, plein de cartes !

Esprit rapiat ou simple smicarde, cette semaine j’ai décidé de vendre des cartes ! Mais forcément pour cela il faut avoir des clients (j’en ai un peu) et avoir les cartes sous la main, donc les faire. Après trois soirées passées devant le Seigneur des Anneaux, visionnage numéro 3514, je me trouve à la tête d’une jolie production qui me permettra peut-être de céder un peu à l’achat des bouquins le week-end prochain, à Epinal.
J’en ai profité pour tester l’appareil reflex paternel, histoire de voir si je pourrais enjoliver un peu ma boutique cette été avec autre chose que des photos prises le soir avec mon apn qui est certes performant, mais franchement pas assez.
Résultats…

Deux paquets de 5 cartes chacun, petit format, avec l’un du papier d’inspiration chinoise gaufré (Graphigro, les soldes d’il y a quelques mois ; il s’agit de papier spécial scrap booking, format carré), et l’autre du papier origami (en direct du Japon, mes stocks ne désemplissent pas mais en jour ils seront bien vides ;_; )
Des détails pour le plaisir…

(non je ne suis pas encore une spécialiste de l’appareil reflex, mais au moins elles ne sont pas trop floues)

Ensuite un ensemble de cartes plus grandes, format carré…


Toujours avec du papier gaufré Graphigro (je l’aime ce papier !) et un stylo relief argenté (enfin plutôt gris foncé)

Un autre modèle, toujours avec du carton à scrapbooking, des petites musume en bois (Loisirs et Créations) et du papier chiffonné blanc brillant (c’est la première fois que je l’utilise comme ça et ma foi, ce n’est pas trop moche) Ah et aussi toutes les bordures sont passées à l’encre.

Un modèle spécial Fête des Mères, mais je n’ai eu le temps de n’en faire qu’un seul : le timing est quand même super mauvais…

Enfin des modèles divers, que je n’aime pas tous, sauf celui avec la petite musume qui a un air vintage qui me plaît bien (j’ai plein de papier origami un peu kitsch, un peu 70s, il faudrait que je les utilise plus souvent !)

Voilà !
Ces cartes vont faire le tour des collègues, on ne sait jamais !
Je vais tenter de refaire un stock un peu plus important pour pouvoir mettre la boutique un peu à jour.
Qu’en pensez-vous ?

PS : si vous voulez savoir ce que je ferai à Epinal la semaine prochaine, c’est sur mon autre blog que ça se passe ! 🙂

Programme estival

Non seulement je n’ai plus le temps de bricoler en ce moment mais, en plus, ma machine à coudre a un problème de tension que je me trouve bien embêtée à résoudre. En fait je n’y arrive pas, et les soucis techniques (d’une machine à coudre comme d’un ordinateur) ont tendance à m’énerver. La machine trône donc sur ma table depuis plusieurs semaines sans que je n’y fasse rien. J’ai quand même eu le temps de faire quelques cadres (que je n’ai pas pris en photo mais je compte bien en récupérer, des photos) et quelques cartes, mais rien de vraiment transcendant. Par contre je me suis trouvée quelques travaux à faire cet été, pour me consoler de mon absence totale de vacances.
Il y a toujours mes sets de table, nappe et sous-verre en vichy crème et rouge, mit tablier. Tout ça avec les 3m de tissus achetés pour Noël mais non utilisés.
Ensuite il y a ça : restauration d’une ombrelle. Il y a des années, quand il a fallu vider la maison d’été de ma grand-mère, j’ai retrouvé une ombrelle du début du siècle dans le grenier. Tissu taché, passé, mais pas déchiré ; bois sec qui demanderait un petit coup de vernis pour le protéger ; baleines peut-être réutilisables (j’ai l’impression qu’elles sont un peu rouillées mais l’ombrelle s’ouvre encore très bien) Je ne sais pas si ce genre de bricolage est de mon niveau, mais on ne sait jamais ! On va déjà tenter de faire ça dans des vieux draps avant de trouver un tissu qui aille bien !