Un vrai sac, enfin !

Toujours sur le même site que je trouve un autre tuto assez sympa et pas trop compliqué pour un sac-balluchon. Cette fois-ci aussi, j’ai pu utiliser un tissu japonais reçu à Noël, la fin de mon coupon « oiseaux » et un tissu fin à motifs plus africains.

Accessoire à sac

N’ayant toujours pas eu le courage de me lancer dans un vrai sac, je me contente pour l’instant des accessoires. Grâce à un tuto trouvé ici, me voilà à sacrifier une chemise en lin que je ne mets jamais parce qu’elel se froisse systématiquement au bout de deux minutes. Et hop, me voici avec un porte-carte très maladroit et surtout pas droit, où je teste le cousage de feutrine (ça bouge tout le temps !) et les points zigzag serrés (qui me stressent tellement par peur de bourrer ma machine que je dois sûrement tiré le tissu un peu trop fort)
Ceci dit, j’aime assez le résultat. A retenter donc (surtout que celui-ci n’est pas pour moi… quoique, il me paraît tellement biscornu que je me demande si je ne vais pas carrément le refaire)

Feutrine, bout de chemise, chutes de tissu et thé !

L’extérieur

L’intérieur (flou, mais j’ai caché les coutures et décoré un peu avec mon dernier ruban à pois)

Au bout du 3ème ou 4ème, j’arriverai peut-être à avoir de jolies finitions…

Détail sur le tissu à motif, il m’en reste assez pour faire un ou deux accessoires encore.

Une fois rempli !

Couture du soir

J’ai enfin ressorti ma machine, et du tissu japonais reçu à Noël pour me faire une petite pochetet toute simple ce soir.
Mais c’est là que je me dis qu’il me faudrait vraiment des cours de couture : je suis incapable de faire des fermeture correcte, et mes boûts de couture sont toujours trop lâche (pourtant je fais plusieurs allers-retours avec les machine, mais je suis toujours obligée de remettre une goutte de vernis à ongle pour ne pas que tout se défasse. Sans compter que je suis incapable d’avoir un beau tissu sans pli à la fin, il est toujours horriblement froissé.
Bref, il me faut des cours, sinon ma frustration va me faire remiser la machine au fond d’une armoire.
Et puis j’ai un peu l’impression de faire toujours la même chose quand je bricole en ce moment. Ca aussi c’est très frustrant.

Boîte à rhûmes…

Maman avait trouvé deux boîtes en carton à décorer, je me suis mise à la mienne ce soir, avec du papier, de la colle, un ruban à pois et de la laque à cheveux !